Dernières nouvelles du passé

cliquez sur les titres pour connaître le contenu de chacun d'eux

 

Inauguration du "Carroir Pierre François" le 24 juin 2016.

Photo de Pierre François, maire de La Ferté Beauharnais de 1983 à 1995.

Discours de Madame Annick François.
Pierre François, mon mari, a été pendant toute son existence au service des autres et de sa famille, représentée aujourd’hui par sa sœur et son neveu.
Dès son adolescence, il a participé, au péril de sa vie, à la défense de son pays. Ensuite, au Brésil, il a travaillé pour la France pendant quinze ans en dirigeant banques et entreprises. Revenu en France pour diriger des laboratoires pharmaceutiques de renom, il terminera sa carrière par le Tribunal de Commerce de Paris où il assumera dix ans de présidence.
La Sologne était sa seconde patrie. Avec passion, il a consacré douze ans à notre commune où il a notamment transformé le cœur du village en créant cette nouvelle place destinée au commerce et à l’habitat.

Merci, Monsieur le Maire d’avoir eu, aujourd’hui, cette délicate attention.

Article La Nouvelle République du 04 juillet 2016.

Article La Rennaissance du Loir et Cher

Grande et petites histoires de la FERTE-BEAUHARNAIS

livre Madeleine Chenon

Livre de Madeleine Chenon

Connu pour sa foire millénaire et son château, le village de La Ferté-Beauharnais, en Sologne, est aussi riche des hommes et des femmes qui y ont vécu. Les romans inventés semblent des fois ternes à côté de l'histoire des héros de la vraie vie. Madeleine Chenon nous dévoile la vie d'Alexandre de Beauharnais qui se retrouve maire de la Ferté quelques mois avant d'être guillotiné. L'histoire retient qu'il fut le premier mari de Marie-Joseph-Rose Tascher de La Pagerie, dite Joséphine de Beauharnais. L'auteure raconte aussi le bel Eugène, fils adoptif de Napoléon, « un homme brave et un brave homme ». Elle rapporte la vie des chanoines qui ont officié ici durant 600 ans, celle des villageois, de l'aubergiste avisé à l'exploitant de la route de poste, du braconnier rusé à la villageoise courageuse qui s'occupait de ses dix enfants avant d'aller au lavoir. C'est la petite et la grande histoire d'un village…

Présentation : Broché
Nb de pages : 192 pages
Poids : 470 g
Dimensions : 17 cm X 23 cm
Collection : Les passeurs de mémoire
Editeur : Ed. CPE
Date de parution : 18/03/2015
ISBN : 978-2-36572-413-5

EAN : 9782365724135

Quelques articles de journaux

Le Petit Solognot du 27 mai 2015

La Nouvelle République du 8 juin 2015

Origine Sologne N°1

La rénovation des Miséricordes et des stalles de l’église de notre village

Article du petit solognot du 07 janvier 2015

mot du maire

 

 

Et si Napoléon III n’était pas le neveu de l’Empereur ?

C’est le titre de la rubrique d’une page entière du Figaro, le dimanche 27 avril 2014.

Celui qui a levé les doutes à la demande du Souvenir Napoléonien est le professeur Gérard Lucotte, généticien et universitaire. Une étude comparée de l’ADN de Napoléon III avec celui de Napoléon Ier a montré que les deux chromosomes Y du neveu et de l’oncle sont radicalement différents.
Deux hypothèses sont possibles pour expliquer la non-parenté paternelle. Ou bien Napoléon III n’est pas le fils de son père Louis Bonaparte, roi de Hollande. Ou bien Louis n’est que le demi-frère de Napoléon Ier. A qui des mères, Hortense ou Laetitia, imputer l’écart? Le « manque de vertu » d’Hortense est mis en doute par le fait que son accoucheur a constaté la prématurité du futur Napoléon III.
Selon les biographes, tant l’oncle que le neveu adoraient leur mère respective mais il semble qu’ils aient moins souffert d’une probable illégitimité que de la faute maternelle. Selon le président de l’Institut Napoléon, l’historien Jacques-Olivier Boudon, «cette découverte apprend beaucoup sur la psychologie de Napoléon III et ses conséquences politiques. Cela peut expliquer pourquoi le second Empire n’était pas du tout une suite politique du premier.»
La réponse ne tardera pas. Dans quelques mois Louis, roi de Hollande, sera exhumé de son tombeau afin de pousser plus loin les investigations ADN.


Christina Nordin

Archives

Exposition sur Joséphine en 2014

Une riche exposition sur "Joséphine" a eu lieu jusqu'au 29 juin 2014 au Musée du Luxembourg. Elle présentait des vêtements, des bijoux, des meubles et de objets d'art prêtés par différents musées et collections en Europe. Grâce à l'intérêt porté à son personnage et par sa grande qualité, elle a attiré beaucoup de visiteurs, tant français que touristes étrangers. 


Une deuxième exposition "Joséphine, la passion des fleurs et des oiseaux" avait été ouverte au château de Malmaison jusqu'au 30 juin 2014.

Visites de l’Hôtel de Beauharnais, Paris

Pour les personnes qui désirent visiter l’Hôtel de Beauharnais, le palais style Empire acheté en 1803 et aménagé par Eugène, Joséphine et Hortense, nous vous conseillons de vous renseigner sur Internet. Ceci pour une raison simple: l’Hôtel est la résidence particulière de l’ambassadeur d’Allemagne en France. Il ne peut donc être visité que quelques jours par mois et à des heures très précises. En outre, le nombre de personnes pouvant participer à chaque visite est limité.